Face à la presse hier matin, Matata Ponyo : « Nous avons certes perdu la bataille, mais pas la guerre »

Jeudi 22 novembre 2012

Le Premier ministre de la RDC, Augustin Matata Ponyo, était face à la presse, hier mercredi 21 novembre 2012, à l’Hôtel du Gouvernement. Où il a donné la position officielle du Gouvernement congolais face aux événements qui se déroulent au Nord-Kivu, particulièrement à Goma. Le M23, appuyé par l’armée du Rwanda, occupe Goma, chef-lieu de cette province depuis deux jours.

Après avoir accusé le Rwanda de soutenir le M23, Matata Ponyo a affirmé la solidarité du gouvernement aux populations du Nord-Kivu. Pour le Premier Ministre congolais,  l’issue de la guerre est à l’avantage du gouvernement.

Son message était clair et sans ambigüité : « le Gouvernement réaffirme aux populations de Goma et à l’ensemble de la Province du Nord Kivu qu’il est de cœur avec elles pendant cette période de dures épreuves. Le Gouvernement rassure la population que nous avons certes perdu la bataille, mais pas la guerre, et que la victoire nous appartient. C’est la volonté de tous les Congolais. Le Gouvernement salue la mémoire de nos intrépides soldats qui ont versé leur sang sous le drapeau, et présente à leurs familles respectives ses sentiments de compassion. La Nation toute entière leur restera reconnaissante. Plus que jamais, la Patrie doit être soudée pour préserver la souveraineté et l’intégrité territoriale de notre Pays, du reste non négociable. Et cela exige de nous tous Congolaises et Congolais, toute tendance politique confondue, sacrifice, patriotisme et unité », a souligné le premier Ministre, l’air grave.

Cette attitude affichée par Matata Ponyo se justifie car, nul n’ignore que le Rwanda a décidé de rentrer en guerre contre la RDC, à visage découvert. Son enjeu étant la chute de la ville de Goma et qu’il est parvenu à ses fins, Paul Kagame défie aujourd’hui tout le monde, même ses alliés les plus sûrs à qui il obéît au doigt et à l’œil. Hier déjà, on signalait la prise de la cité de Sake par ses pions, le M23.  Mais on a semblé oublier que cette crise va embraser toute la région, étant entendu que Kinshasa cherche, coûte que coûte, à rétablir la paix. Lorsque la SADC va consentir à envoyer ses troupes dans la partie affectée par la guerre, il va sans dire que c’est tout le monde qui va entrer en danse.

 

Willy K.

 

Communiqué Officiel du Gouvernement

En accord avec le Président de la République, le Gouvernement déplore la situation catastrophique qui se déroule dans la Ville de Goma dans la province du Nord Kivu. Laquelle situation a provoqué, une fois de plus, le déplacement massif des populations, accroissant les peines et atrocités tant décriées mais qui continuent d’être infligées essentiellement aux femmes et enfants dans cette partie du territoire national, et bien d’autres atteintes massives aux Droits de l’Homme, à la suite des visées connues du mouvement dit M23, ouvertement soutenu par l’Armée régulière de la République du Rwanda.

Cette situation est rapportée aussi bien par les informations des sources indépendantes, jugées crédibles à plusieurs reprises par le Conseil de sécurité, et par l’Union Européenne.

L’agression est donc établie.

Le Gouvernement réaffirme aux populations de Goma et de l’ensemble de la Province du Nord Kivu qu’il est de cœur avec elles pendant cette période de dures épreuves.

Le Gouvernement rassure la population que nous avons certes perdu la bataille, mais pas la guerre, et que la victoire nous appartient. C’est la volonté de tous les Congolais.

Le Gouvernement salue la mémoire de nos intrépides soldats qui ont versé leur sang sous le drapeau, et présente à leurs familles respectives ses sentiments de compassion. La Nation toute entière leur restera reconnaissante.

Plus que jamais, la Patrie doit être soudée pour préserver la souveraineté et l’intégrité territoriale de notre Pays, du reste non négociable. Et cela exige de nous tous Congolaises et Congolais, toute tendance politique confondue, sacrifice, patriotisme et unité.

Par conséquent, nous devons redoubler des efforts pour travailler durement afin de soutenir et accélérer le processus de réformes des services de sécurité initiée par le Chef de l’Etat, pour bâtir une Armée forte et républicaine ainsi qu’une police professionnelle, capables de sécuriser à jamais nos frontières et nos populations.

Le Gouvernement réaffirme son engagement à poursuivre ses efforts pour réformer l’ensemble des secteurs de la vie nationale du pays pour reculer les frontières de la pauvreté, et améliorer les conditions de vie et de sécurité de l’ensemble de la population.

Le Gouvernement est déterminé et ne ménagera aucun effort à tout mettre en œuvre pour permettre le rétablissement de la dignité de notre pays et l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national.

A cet égard, le Gouvernement salue l’élan de la solidarité internationale matérialisée notamment par le soutien de la France, des Etats-Unis, de la Belgique, de l’Union Européenne et du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Fait à Kinshasa, le 21 novembre 2012

MATATA PONYO MAPON Augustin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s