Coopération scientifique : Le Japon et la RDC engagés dans la coopération spatiale et satellitaire

Le gouvernement du Japon s’est engagé à développer un partenariat efficace avec la République démocratique du Congo dans le domaine de l’industrie spatiale et satellitaire. Des experts japonais en technologie spatiale vont venir dans les prochains mois en RDC pour échanger leurs expériences avec des scientifiques congolais sur cette technologie où le japon fait figure de leader sur l’échiquier international.  Au mois de juillet 2011 le gouvernement japonais et le gouvernement de la République démocratique du Congo ont signé  un Protocole d’accord de recherche et de contrôle dans le domaine satellitaire en vue de prévenir les catastrophes naturelles telles que la déforestation, la pollution de l’eau et de l’air. 

 

Cet accord porte également sur des recherches scientifiques, la protection de l’environnement. Cet accord a été signé entre le vice-ministre japonais de l’Education, de la Culture, des Sports, de la Science et de la Technologie, Ryuzo Sasaki et le ministre de la Coopération internationale et régionale, Raymond Tshibanda. Ce protocole d’accord s’inscrit dans le cadre de la coopération scientifique entre le Japon et la République démocratique du Congo. Selon le vice-ministre japonais de l’Education, de la culture, des Sports, de la science et de la technologie, Ryuzo Sasaki, cet accord allait également contribuer au développement de la République démocratique du Congo en particulier, de l’Afrique en général et de renforcer le partenariat entre les deux pays.

 » Le japon a appris depuis plusieurs décennies la technologie des occidentaux qu’il a intégrée dans son plan de développement. Nous croyons qu’il est aujourd’hui important que la RDC en fasse autant avec les chercheurs congolais qui auront bénéficié de la technologie du Japon « , a affirmé le ministre japonais. Le  Japon a acquis une grande expérience dans le domaine de la technologie spatiale et de gestion de catastrophes. Le vice ministre japonais a aussi déclaré que le Japon est en train de s’investir pour former les experts congolais à la technologie de lancement du satellite.

Beaucoup de scientifiques affirment que la RDC, de part sa position géostratégique, de part et d’autre de l’Equateur peut devenir un pays où peut être lancé des satellites géostationnaires, à l’instar de la Guyane française.

 

Objectif mars

L’homme d’Etat japonais a profité de l’occasion pour annoncer que la japon est engagé dans un vaste programme de conquête spatiale notamment la conquête de la lune et de la planète Mars.  » Les scientifiques japonais travaillent d’arrache pied pour que le japon participe au programme de d’exploration de la lune et de mars. L’empire du soleil levant entend entraîner la RDC dans cette campagne spatiale.  « . Le vice-ministre japonais a exprimé la gratitude de son pays à la République démocratique du Congo d’avoir compati au malheur qui a frappé le Japon lors du tremblement de terre suivi de la Tsunami, le vendredi11 mars 2011.

Pour sa part, le ministre congolais a salué la signature de cet accord qui, à coup sûr fait entrer la République démocratique du Congo dans le monde spatial. L’accord signé entre le Japon et la RDC est stratégique puisqu’il ouvre l’accès de la RDC à l’information et permettra la RDC de bien planifier ses actions dans la gestion des ressources.

Luc-Roger Mbala Bemba

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s