Suspect du génocide rwandais recherché depuis 18 ans, Vedaste Banguwiha arrêté par Interpol

Interpol a arrêté Vedaste Banguwiha, ancien haut représentant du Mouvement républicain national pour la démocratie et le développement (MRND). Il est accusé d’être impliqué dans le génocide rwandais de 1994. L’intéressé, qui était recherché par les autorités depuis 18 ans, a été capturé dans la province du Katanga, en République démocratique du Congo.

Vedaste Banguwiha est un influent homme d’affaires avant et pendant le génocide rwandais. Il est soupçonné d’avoir importé et distribué les armes utilisées pour le massacre des Tutsis et Hutus modérés durant le génocide de 1994 et d’avoir incité les milices Interahamwe à installer un barrage dans l’ancienne ville de Cyangugu, devenue Rusizi, près de l’hôtel de Chutte, de manière à empêcher la fuite des civils tutsis et de les tuer, selon l’agence d’information catholique Misna.

Des témoins l’accusent d’avoir facilité les activités des miliciens en leur fournissant le matériel et les moyens de transport nécessaires dont ils avaient besoin. Selon le quotidien rwandais New Times, le suspect aurait été arrêté dans le Katanga avant d’être transféré dans la capitale congolaise Kinshasa.

Bien que les relations entre la République démocratique du Congo et le Rwanda se soient dernièrement altérées à la suite du soutien présumé en armes, en munitions et en hommes aux rebelles de l’Armée révolutionnaire du Congo (ARC), ex. M23, dont Les autorités de Kinshasa, des experts de l’Onu ainsi que certaines ONG ont toujours accusé Kigali – allégations que celui-ci a toujours rejetées en bloc – le procureur général a annoncé la présentation d’une demande d’extradition pour Banguwiha auprès des autorités judiciaires congolaises.

A ce jour, Vedaste Banguwiha n’est pas le seul génocidaire présumé arrêté par les autorités congolaises. Jeudi 26 mai 2011,  Bernard Munyagishari, soupçonné d’être l’un des principaux responsables du génocide d’avril à juillet 1994 au Rwanda, avait été arrêté Kachanga, au Nord-Kivu en République démocratique du Congo.

Inculpé de génocide et de crimes contre l’humanité par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), Bernard Munyagishari  figure par ailleurs sur la liste des suspects recherchés par le département d’Etat américain, qui avait offert cinq millions de dollars pour sa capture.

 

Kléber Kungu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s