L’Ambassadeur Cor Van Honck : « Les investisseurs néerlandais veulent connaître les opportunités d’investissements qu’offre la RDC »

Une délégation d’entrepreneurs et opérateurs économiques néerlandais séjourne du lundi 22 au mardi 23 octobre 2012 à Kinshasa, dans le cadre d’une mission d’affaires multisectorielle. L’objectif de cette visite est de faire connaître les opportunités économiques offertes par le gouvernement néerlandais et de faciliter les échanges d’expérience afin de créer un partenariat éventuel entre les entreprises congolaises et les opérateurs économiques néerlandais.

Au cours de la conférence de presse qu’il a animé hier mardi 22 octobre 2012 à la résidence de l’Ambassade des Pays Bas en RDC, l’Ambassadeur des Pays-Bas en RDC, M. Cor Van Honck a déclaré que cette mission économique néerlandaise s’inscrit dans le cadre du programme du gouvernement congolais qui veut redynamiser le secteur privé pour créer des emplois et de la richesse. « Nous sommes surtout rassuré par la volonté du gouvernement congolais d’améliorer les conditions de vie des congolais et de leur apporter la prospérité et la stabilité économique. Il faut la mise en place d’un système régulateur. Mais cela ne se fera pas directement. La relance de l’économie c’est un travail de longue haleine qui ne se fait pas en un jour », a déclaré l’Ambassadeur Cor van Honk. Le diplomate néerlandais a poursuivi en réaffirmant sa volonté de relancer la coopération économique entre les Pays-Bas et la République démocratique du Congo.

L’ambassadeur des Pays-Bas a fait savoir que pour cette première mission sectorielle ; l’on a fait appel à beaucoup de disciplines, notamment  la recherche agricole, les chantiers navals, le transport et infrastructures routières, la vente des véhicules… « Au cours de leur séjour, diverses activités ont été organisées notamment des ateliers sur les programmes économiques néerlandais- ORIO qui est un programme d’appui au gouvernement, PSI ; MMF, CBI, PUM et le climat à entretiens de tête-à-tête entre les représentants des sociétés néerlandaises et leurs homologues congolais », a expliqué l’ambassadeur des Pays-Bas.

Répondant à la question relative aux obstacles pouvant empêcher les investissements néerlandais en RDC, l’Ambassadeur Cor van Honk  n’y est pas allé par quatre chemins pour répondre : «  Nous n’avons pas peur des obstacles. Nous avons confiance au gouvernement congolais qui a annoncé sa volonté de réouverture du marché au secteur privé. Si nous rencontrons des obstacles nous allons les surmonter. Nous sommes rassurés par le gouvernent », a-t-il confié.

 

Un potentiel énorme

Intervenant en second lieu, le chef de la délégation néerlandaise, M. Ben Zwinkels a  déclaré que la RDC offre beaucoup d’opportunités d’investissements eu égards à ses ressources humaines et naturelles ; «  Nous avons longtemps réfléchis sur les chances d’amener des investisseurs néerlandais en RDC ; pays qui dispose d’immenses potentialités d’investissement. Pour cela il fallait  songer à développer le secteur privé qui est le véritable moteur de l’économie. Tous les pays émergents et à forte croissance comme l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Kenya, l’Ouganda, ont réalisé des performances économiques grâce au secteur privé. Aujourd’hui, il y a beaucoup de multinationales qui sont implantées dans ces pays. Et je suis convaincu que eu égard à ses ressources naturelles et humaines, la RDC a des atouts pour attirer ces  investisseurs. Nous devons œuvrer ensemble pour la promotion et le développement du secteur privé », a déclaré M. Ben Zwinkels.  Installé en Afrique depuis 1975, M. Ben Zwinkels a reconnu qu’à l’époque des nouvelles en provenance de la RDC n’étaient pas du tout bonnes surtout pour les investisseurs néerlandais. «  Grâce aux nouvelles technologies de l’information, nous nous sommes rendus compte qu’ il est possible de faire du business, de bonnes affaires en RDC. Et que ce pays offre beaucoup d’opportunités notamment pour le développement du secteur privé, moteur du développement dans plusieurs pays », a-t-il conclu

Parmi les entreprises néerlandaises qui prennent part à cette mission d’affaires figurent des entreprises de transport (Kleyn Trucks, Dijkma), des sociétés évoluant dans l’agro-alimentaire ( Flevotrade, Zeelandia, Rademaker, MPS, Bakker Brothers) et dans la construction (Remco, Oskam). Des sociétés de conseil et investissements dans les marchés émergents (Alliance Plus, Advance Consulting) ainsi que la multinationale Philips Lighting et le constructeur naval Veka Croup font aussi partie de cette mission économique.  Ce mercredi 24 octobre 2012, la délégation  néerlandaise traverse le fleuve pour Brazzaville dans le cadre toujours de cette mission économique.

Luc-Roger Mbala Bemba 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s