La semaine dernière au Nord-Kivu, Déploiement du M23 de Rutsuru à Masisi

La semaine du 13 au 22 octobre a été celle de tous les risques pour les populations du Nord-Kivu au général en particulier celles du territoire du Masisi car, un déploiement des militaires du M23 ayant été signalé de Rutshuru à Masisi.

Des sources crédibles sur place, habituées à dire haut ce que d’autres disent tout bas indiquent que de violentes attaques ont eu lieu dans le village de Kilolirwe, entre les éléments du M23 et les FARDC, sur l’axe Sake-Kitshanga.

Les mêmes sources poursuivent et font savoir que dans la nuit du 22 octobre courant, des militaires rwandophones ont attaqué le village de Lukweti, siège du général Janvier Buyingo Karairi, attaque perpétrée sur tout les 4 fronts (Est-Ouest-Nord-Sud) attaque qui a fait que la situation s’embrase et que la population civile soit complètement déboussolée. A en croire plusieurs témoignages, ces militaires ont fait sauter le pont sur la rivière Osso, entraînant la mort par noyade de près de 30 personnes. Une question vaut cependant la peine d’être posée : pourquoi la coalition M23-FARDC combat-elle le général Janvier qui jusque-là ne fait que son devoir ?

Nos sources qui indiquent que le général Janvier est le seul bon défenseur des populations du Masisi, se demandent pour qui roulent ceux qui combattant celui se bat pour le bien-être du peuple. Surtout les Hunde qui déclarent être abandonnés à leur triste sort tant par les autorités de Kinshasa que par celles provinciales. Pour eux donc, ce qui leur arrive est un véritable génocide, avec ceci que les camps des déplacées sont remplis par les Hunde, ces camps dans lesquels on compte de moins en moins des Tutsi congolais, des Nande.

Pour terminer, les populations du Masisi se demandent comment, avec tout cet armement qui est le nôtre cet armement qu’on a sorti lors de la publication des résultats des élections du 28 novembre dernier, ce même armement qui a été déployé au stade des Martyrs de la Pentecôte pour dissuader les opposants qui voulaient accompagner Tshisekedi à la prestation de serment, comment donc, avec tous ces blindés et ces chars on ne peut pas exterminer le M23 en quelques fraction de seconde.

C’est donc cette réflexion qui fait dire aux populations du Masisi relayées par nos sources qu’il y a  anguilles sous roche. Dommage pour la RDC !

Valentin Wakudinga

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s