Après sa rencontre avec Didier Reynders hier à Bruxelles, Matata Ponyo face à Elio Di Rupo

* le Premier ministre congolais s’est entretenu avec Didier Reynders

* Après l’étape de Bruxelles, il s’envole pour l’Allemagne

En tournée européenne depuis le week-end, le Premier ministre congolais, Augustin Matata Ponyo, sera reçu, sauf changement de dernière minute, ce mardi 23 octobre à  11 heures à Bruxelles, par son homologue belge, Elio Di Rupo. La rencontre va se dérouler, selon nos sources au cabinet du Premier ministre belge, situé sur  rue de la Loi 16, 1000 Bruxelles.

 

Après le succès du Sommet de la Francophonie, tenu à Kinshasa du 12 au 14 octobre 2012, le Premier ministre congolais, Augustin Matata Mapon, a pris son bâton de pèlerin pour l’ancienne métropole qu’il a choisie pour sa première sortie. A la tête d’une forte délégation composée de certains membres du gouvernement, il est arrivé le week-end dans la capitale belge.

Dans le registre des activités prévues dans son agenda, M. Matata Ponyo sera reçu ce matin par le Premier Ministre belge, Elio Di Rupo. Les relations bilatérales, le soutien de l’ancienne métropole à la RDC, les réformes entreprises par le gouvernement congolais seront autant de questions que les deux personnalités vont évoquer. Dans l’entretemps, on apprend que Matata Ponyo vient d’inviter son homologue pour une visite officielle à Kinshasa. Ce qui dissipera sans doute l’ombre d’une récente absence

 

Et d’abord avec Didier Reynders

Hier déjà, le Premier ministre congolais a été reçu par le vice-premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders. Des échanges entre les deux personnalités, il ressort que la RDC et la Belgique envisagent de mettre sur pied une commission bilatérale pour traiter des questions économiques, dont les investissements que des entreprises belges pourraient réaliser en RDC. Cette proposition a été formulée hier lundi par Matata à l’issue des entretiens avec Didier Reynders.

«Je suis particulièrement favorable à l’idée de mettre en place une commission entre nos deux pays qui traiterait de ces matières économiques, des réformes dans tous les domaines – financier et économique – mais également du climat d’investissements pour les entreprises», a souligné Didier Reynders lors d’un point de presse conjoint avec le chef du gouvernement de Kinshasa. Cette commission regroupera des responsables politiques, des agences régionales à l’exportation et des hommes d’affaires, a précisé le chef de la diplomatie belge.

Augustin Matata a, pour sa part, appelé les entreprises belges à investir davantage en RDC, assurant, au nom du président Joseph Kabila et en celui du gouvernement congolais, de la volonté de Kinshasa de «renforcer les réformes pour créer un climat favorable au secteur privé».  On rappelle à ce sujet que la RDC occupe actuellement le 178ème rang sur 183 pays dans le classement «Doing Busines» de la Banque mondiale, qui évalue par indices le climat des affaires. Soit deux places de moins que dans le classement de l’année précédente. Par rapport au classement 2011, elle stagne notamment en matière de commerce transfrontalier (167ème) et l’exécution des contrats (170ème ), et perd trois points (148ème ) dans la création d’entreprise, quatre points (174ème) dans l’obtention de prêts, et deux points (155ème) dans la protection des investisseurs.

Lors de  conférence de presse, le Premier Ministre congolais a rassuque l’amélioration du climat des affaires faisait partie des «missions essentielles» de son gouvernement, qui espère une croissance de 7,2% en 2012 et de 8,2% en 2013, selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI).

En effet, des réformes, le Premier ministre Matata les a multipliées depuis son entrée en fonction. Dans un premier temps, le gouvernement a s stabilisé le cadre économique et le taux de change. « Nous avons aussi agi au niveau des salaires : désormais, ils sont payés le 15 de chaque mois et, dans le cas des fonctionnaires, sont réglés sur un compte bancaire. Cette bancarisation représente une véritable révolution, qui va être appliquée aussi au secteur privé»,  a-t-il dit.

Sa politique de rigueur ayant généré des recettes supplémentaires, le Premier Ministre a injecté de l’argent public dans plusieurs secteurs : « la micro finance étant une priorité, nous avons injecté 10 millions de dollars dans la Sofide, (société de financement des petites entreprises) 23 millions dans la réforme du secteur agricole, nous avons acquis des équipements médicaux permettant scanners et dialyses, acheté 200 bus pour la capitale. En outre, nous avons presque terminé la « réunification routière » qui va permettre de rejoindre toutes les capitales de province par voie terrestre. L’agriculture sera la première bénéficiaire de ce rétablissement du trafic routier… ».

Au vu de cette embellie, la Belgique et la RDC envisagent ainsi de mettre sur pied une commission bilatérale pour traiter des questions économiques, dont les investissements que les Belges pourraient réaliser en RDC évoquée ci-haut. Après cette étape, Matata Ponyo va prendre son bâton de pèlerin pour s’envoler en Allemagne, où il rencontrera aussi plusieurs personnalités, tant du monde politique qu’économique.

 

Soutien tous azimuts

Il sied de rappeler que reçu à en audience Kinshasa par le Premier ministre congolais, en marge du 14ème Sommet de la francophonie, Didier Reynders, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, avait déclaré que le Royaume de Belgique garde le même discours sur la situation dans l’Est de la RDC. Discours qui consiste à condamner fermement la rébellion du M23, envisager d’ailleurs des poursuites contre ses dirigeants pour ne pas laisser l’impunité régner au Rwanda pour son soutien avéré au M23.

A cette occasion, le chef de la diplomatie belge avait également pris ses distances avec les propos du président français François Hollande, qui a jugé «tout à fait inacceptable», la situation des droits de l’homme en République démocratique du Congo. Devant la presse, Didier Reynders avait déclaré : «je regrette toujours qu’il y ait des déclarations très fortes qui sont davantage destinées à l’opinion nationale».

Dans la soirée du même jour, il a procédé à la signature d’une convention ferroviaire portant sur la formation des cheminots de la Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC) et de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP). La RDC était représentée à cette cérémonie par le ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba Mwana Ngongo qui fait d’ailleurs partie de la délégation.

Première phase d’un partenariat entre les gouvernements congolais et belge afin de relancer une dynamique de coopération ferroviaire, cette convention permettra de réfléchir, dans un premier temps, en vue de trouver des voies et moyens pour réhabiliter et moderniser le chemin de fer congolais. Non encore chiffrée, la convention permet en clair de tracer le cadre de collaboration qui consacre deux composantes à savoir : un groupe de pilotage et un groupe technique.

Dans l’entretemps, au mois de juillet, le Royaume de Belgique avait aussi consenti d’accompagner la République démocratique du Congo dans l’informatisation des services publics et à la mise en place du portail Internet du gouvernement congolais. Cet accord a été trouvé à Bruxelles, lors d’une séance de travail entre une délégation congolaise conduite par le ministre des Postes, Télécommunications et des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, Pr Tryphon Kin Kiey Mulumba, et une belge dirigée par le secrétaire d’Etat à la Fonction publique et à la Modernisation des services publics, M. Hendrik Bogaert.

C’est donc une Belgique qui est au chevet de la RDC dans plusieurs domaines : le soutien à l’administration publique, à la réforme de l’Armée, aux transports, etc. On ose croire que Matata Ponyo et la délégation qu’il conduit, capitalisera ces acquis lors des échanges avec les officiels belges.

Willy Kilapi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s