Guerre de l’Est : Le Rwanda non convaincant à New York

Le ministre congolais des Affaires étrangères Raymond Tshibanda et son homologue rwandaise Louise Mushikiwabo ont été entendus séparément le mercredi 29 août par le comité des sanctions du Conseil de sécurité de l’Onu à New York. Comme il fallait s’y attendre le Rwanda a plaidé non coupable aux accusations des experts de l’Onu qui affirment dans leur rapport d’enquête  que Kigali soutient les rebelles du M23.

 

Au cours de cette réunion où le Conseil de sécurité a entendu les trois parties concernées par le rapport de l’ONU à savoir la RDC, le Rwanda et les experts qui ont rédigé ledit rapport, un conseiller du président Paul Kagame a tenté par tout les moyens de blanchir son pays par rapport aux accusations des experts. Il a notamment soutenu que le camp militaire pointé par les experts et censé abriter les rebelles du M23 près de l’aéroport de Kigali, n’est pas  adapté à des entraînements et que les munitions trouvées dans l’arsenal du M23 ne sont pas du même type que celles utilisées par l’Armée patriotique rwandaise (APR). Pour les experts de l’Onu qui ont qualifié  ces arguments de  » fragiles « , le Rwanda n’a pas convaincu le Conseil de sécurité. D’ailleurs dans la salle même, plusieurs représentants des pays du Conseil de sécurité, permanents et  non permanents, ont jugé la défense du Rwanda peu crédible.

Au regard de l’implication fâcheuse de Kigali dans la guerre de l’Est de la RDC, le ministre Raymond Tshibanda a demandé au Conseil de sécurité de sanctionner le gouvernement rwandais. Au cours de ces discussions qui se sont déroulées à huis clos, les membres du Conseil ont exigé de Kigali qu’il cesse d’apporter son soutien au M23 et qu’il respecte la souveraineté de la RDC.

Du côté rwandais de plus en plus acculé par la communauté internationale depuis la publication du rapport des experts onusiens, cette audience devant le Conseil de sécurité était une occasion toute rêvée de réfuter les allégations contenues dans le rapport. La ministre des Affaires étrangères du Rwanda ne s’est pas gênée d’accuser le chef des experts, l’Américain Steve  Hege de  » mener une vendetta  » contre son pays et dénoncé la décision de plusieurs pays de suspendre leur aide. A ce propos elle a déclaré :  » L’aide au développement ne devrait pas être  utilisée comme un instrument de chantage, ce qui est le cas dans cette crise congolaise : Il serait plutôt temps de vraiment examiner ces accusations. Ce n’est pas parce qu’on continue de l’accuser que finalement le Rwanda va céder, dire oui qu’on est en train de soutenir une rébellion au Congo. Ce n’est pas vrai « .

Après les auditions de trois parties, les membres du Conseil de sécurité soutiennent les conclusions des experts. A huis clos, ils ont adressé un message musclé à Kigali lui demandant de cesser tout soutien aux rebelles du M23 et de respecter la souveraineté de la RDC. A ce propos, l’on espère à l’Onu que la rencontre de la semaine prochaine à Kampala entre les présidents Kabila et Kagamé contribuera à ouvrir les perspectives heureuses pour la restauration de la paix entre la RDC et le Rwanda et dans la région des Grands-Lacs en général.

Cependant certaines sources signalent un regain d’activisme du lobby tutsi qui remue ciel et terre pour faire disculper le Rwanda. C’est sans doute ces manœuvres sous coulisse du lobby tutsi qui a des tentacules dans presque touts les institutions internationales, qui ont poussé un diplomate a révéler que le comité des  sanctions pourrait choisir de sanctionner le M23 plutôt que de s’en prendre directement à Kigali. Nous serons fixé dans les prochains jours lorsque l’Onu dévoilera sa position finale dans cette guerre qui cause plusieurs morts et de milliers de déplacés.

Rombaut  Ot.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s